Tell me the Story est
une agence de conseil et de production

à l’approche singulière. 

Elle accompagne et propulse les talents créatifs de demain, produits des projets digitaux audio et visuels impactants et crée des stratégies de communication innovantes.

Tell me the Story déploie l’envergure de ses projets en Suisse, en France et en Belgique.

Podcasts, séries, formats courts, XR, pour de la fiction du documentaire, de la stratégie de communication, Tell me the Story met à votre disposition son réseau, son expérience du storytelling et du montage de projet pour donner de l’ampleur à votre histoire.

Une équipe attentive à votre histoire et à l’évolution des nouveaux médias

Des collaborateurs talentueux et d’horizons différents

  • Hélène Faget
  • Simon De Diesbach
  • Marie Romanens
  • Camille De Pietro
  • Mai Hua
  • Augustin von Arx & Léonard Persoz
  • Alexandre Schild
  • Loïc Hobi
  • Jérémie Cuvillier
  • Xavier Loira
  • Camille Tomatala
  • Zelda Chauvet

Partenaires

Tell me the Story remercie ses partenaires créatifs, institutionnels et financiers dans le développement de ses projets de production et de conseils, audio et visuels.

Projets réalisés avec le soutien de

En collaboration avec

Contributeurs

Simon De Diesbach

Artiste Multidisciplinaire - Réalisateur

Après un Bachelor en Media & Interactive Design à l’ECAL (Ecole Cantonale d’Art de Lausanne), Simon de Diesbach cofonde le studio fragment.in avec lequel il développe divers projets d’innovations interactives. Motivé par l’envie de parfaire ses connaissances dans la narration et le cinéma, il quitte le studio en 2018 pour entreprendre un Master en Film à la HSLU D&K (Hochschule Luzern – Design & Kunst). La recherche théorique et pratique sur de nouvelles approches technologiques et esthétiques représente un intérêt majeur de l’artiste qui expose en Suisse et à l’étranger.

Simon de Diesbach travaille actuellement à la HSLU D&K en tant que collaborateur artistique sur un projet de recherche à long terme soutenu par le FNS (Fonds national suisse), explorant de nouvelles manières d’accéder aux archives du théoricien Siegfried Kracauer, notamment par le biais de la VR. Simon de Diesbach donne également régulièrement des workshops en animation et en design à l’eikon (Ecole professionnelle en arts appliqués du Canton de Fribourg) et à l’Eracom (Ecole romande d’arts et communication).

 

Une sélection de projets

2022 Limites, court métrage, 6’30 minutes

2021 Gespenster, short dance films, Natascha Moschini

2021 Limites II / Limites III, série d’impressions

2021 Horizon, Swear I love you, music video

2019 Cornered, Episode 1, vidéos conçues pour la VR

2017 I, sculptures, en collaboration avec Romain de Diesbach

2017 Black&Lights, installation interactive, en collaboration avec fragment.in

2016 2199, installation interactive, en collaboration avec fragment.in

2016 La garde, installation interactive, en collaboration avec fragment.in, Anita Hugi et David Dufresne srg-ssr-art

2014 Computer Orchestra, installation interactive, en collaboration avec Jonas Lacote et Laura Perrenoud

2014 OccultUs, installation interactive, en collaboration avec fragment.in

 

Une sélection d’expositions

2021 Limites II /Limites III, Musée des Beaux Art, 74e Biennale d’Art Contemporain: Une brève histoire des marges, La Chaux-de-Fonds

2020 I, Ludwig Museum of Contemporary Art, Budapest, Hungary

2019 I, Mapping Festival, Genève

2017 I, Villa Bernasconi, Grand Lancy

2017 OccultUs, Fantoche International Film Festival, Baden

2017 2199, Haus der elektronischen Künste HeK, The Unframed World, Basel

2017 Black&Lights, EPFL Pavillon: Noir c’est Noir? Les Outrenoirs de Pierre Soulages, 2016 une exposition à la croisée de l’art et de la science, Lausanne

2016 La Garde, Dadadata.net, 45e Festival du nouveau cinéma, Montréal

2016 Computer Orchestra, TEDx PlaceDesNations, Genève

2016 La Garde, Dadadata.net, Locarno Film Festival, Locarno

2016 La Garde, Dadadata.net, Gare centrale, Zurich

2016 La Garde, Dadadata.net, Musée d’histoire naturelle, Zurich

2016 Computer Orchestra, Rc4 Festival, Oi Futuro, Ipanema, Brésil 

2015 Computer Orchestra, Saint-Ex, nuitnumérique#12, Reims

2015 OccultUs, Digit@rt: le tournant numérique de l’art, Genève

2015 Collide Pro Helvetia 2015 AWARD, Arts at CERN

 

Une sélection de conférences

2017 Forum: Rencontre autour des nouvelles méthodes de narration, Flux laboratory, Genève

2016 Conférence avec fragment.in, Ligature, Connexion 5, Lausanne

2015 Conférence avec fragment.in, Arts at CERN

2015 Conférence avec fragment.in, Circle of Light, Moscow

Projets Tell me the Story

Mai Hua

Réalisatrice

Mai Hua est une artiste française d’origine Vietnamienne basée à Paris. Color Designer (Louis Vuitton, Issey Miyake, Giorgio Armani), Réalisatrice et Autrice du blog philosophique maihua.fr, Mai explore nos liens à l’intime, à la quête de vérité et à la spiritualité. Ses 2 documentaires, LES RIVIÈRES, une archéologie familiale sur sa lignée de femmes, et MAKE ME A MAN, proposant de nouveaux modèles de masculinité en lien avec la thérapie, explorent ces notions avec une intensité contemporaine et une intelligence émotionnelle fulgurantes. Mai travail actuellement à l’écriture de son premier livre, avec les éditions de L’Iconoclaste.

Mai HUA fait partie d’une communauté connectée et collaborative plus large que son propre univers créatif et intellectuel. Féminin, féminisme, genre, créativité, santé mentale et physique, expérience en conscience modifiée… Mai est sans cesse sollicitée pour partager ses cheminements intimes, et les mettre au service du collectif. Voici quelques podcasts sur lesquels elle a été amenée à s’exprimer. Chacune de ses apparitions devient l’un des épisodes les plus écoutés de l’émission; celles-ci réunissent près de 250 000 écoutes.

> L’humanisme pour réinventer les masculinités sur Vlan
> La peur d’être une femme sur Balance Ta Peur
> Connaître ses côtés sombres pour être une personne entière sur Vlan
> Le mental, le physique, le spirituel et l’écologique, les 4 facettes d’une santé saine sur Bouge ton Curcuma
> La relation sexuelle est une histoire de connexion et de vérité sur Entre Nos Lèvres
> La Beauté et la Féminité sur Regard

Projets Tell me the Story

Augustin von Arx & Léonard Persoz

Collègues de longue date, Augustin von Arx et Léonard Persoz ont participé à la création de plusieurs projets communs (Le Roi Angus, Magic & Naked). Ils se sont révélés une belle complicité sur les choix artistiques ainsi que sur l’approche de la création musicale en général. Depuis quelques années, ils ont décidé de former un binôme de production avec lequel ils ont pu se tester et se perfectionner à travers diverses expériences.

Ils ont déjà eu l’occasion de participer à plusieurs projets de musique de film, en créant notamment la BO de Lettres en ton nom et en participant dernièrement à celle du nouveau film des frères Larrieu TRALALA , en passant par de la composition de spots publicitaires, ou encore de la production artistique.

Le duo développe une affinité particulière pour la musique adaptée à l’image. L’envie de transcrire les émotions en musique, peindre des paysages à l’aide de sonorités spécifiques à une couleur, supporter une atmosphère, sont des choses qui les animent et leur font ressentir leur passion pleinement. Cela leur paraît fondamental dans le processus de création de comprendre la sensibilité d’un.e réalisateur.trice et de ces acteur.trice.s, et la mettre en valeur grâce aux différents instruments judicieusement sélectionnés, et d’entremêler les sens pour obtenir un ensemble parfait dans les registres les plus divers.

Le prochain projet envisagé par le duo est un album né de leurs expériences personnelles dans la « composition pittoresque », réalisé ces trois dernières années en collaboration avec des chanteuses et chanteurs de talents.

« TRALALA » – Réalisation : Les Frères Larrieu (SBS Production / ARTE, 2021)
– Composition : Phillipe Katerine, Etienne Daho, Betrand Belin, Dominique A
– Réalisation musicale : Renaud Letang
– Interprétation : Augustin von Arx, Léonard Persoz, Etienne Daho, Infinite Bisous

« Lettres en ton nom » – Réalisation : Alexandre Schild (Tell me the Story / RTS, 2021)
– Composition et Réalisation musicale : Augustin von Arx, Léonard Persoz

« Demain Genève » – Réalisation : Elisabete Fernandes, Grégory Chollet (2018)
– Extraits de Human Expression – Magic & Naked et Iles Essentiel – Le Roi Angus

« Bon Baisers de Genève » – Série de capsules vidéos pour la Ville de Genève (2017-2019)
– Réalisation : Nicky Keller
– Composition et Réalisation musicale : Augustin von Arx, Léonard Persoz

« Granuleuses Rêveries » – Réalisation : Alexandre Schild (2017)
– Composition et Réalisation musicale : Le Roi Angus

 

Projets Tell me the Story

Hélène Faget

A 41 ans Hélène Faget, est productrice dans l’âme, elle accompagne des projets artistiques depuis plus de 20 ans. 

Diplômée d’un double Master en droit et développement culturel de la ville des universités de Toulouse et La Rochelle (France), Hélène fait ses débuts dans la production de spectacle vivant auprès du Centre National des Arts de la rue à Marseille, Lille 2004 Capitale Européenne de la Culture ou encore l’Athénée Théâtre Louis Jouvet à Paris. Elle fait ensuite ses armes dans la production audiovisuelle pendant plus de huit ans au sein du groupe audiovisuel Point Prod à Genève (Suisse) aux postes de chargée de production fiction et documentaire et productrice exécutive sur des projets de série TV, des unitaires en coproduction avec la France, la Belgique ou encore le Canada. 

Elle travaille en collaboration avec les chaînes de télévision telles que la RTS – Radio Télévision Suisse, ARTE, France Télévisions et la RTBF, et développe ainsi un réseau francophone européen et international. 

Passionnée par la narration sous toutes ses formes et par la créativité qu’offrent les nouveaux supports digitaux, Hélène accompagne au sein de Tell me the Story, auteurs, réalisateurs et responsables de communication au développement et à la production d’écritures audiovisuelles, digitales, interactives ou immersives, en travaillant un éditorial et une production en adéquation avec son support et son public.

Camille De Pietro

Camille est une cinéaste originaire de La Chaux-de-Fonds, ville pour laquelle elle voue un attachement particulier. 

De 2006 à 2009, elle suit le cursus en philosophie au Lycée Blaise-Cendrars et elle fait partie d’un collectif de cinéma basé à La Chaux-de-Fonds, L’Expire Mental, où elle découvre sa passion pour le cinéma. En 2013, elle obtient un Bachelor en cinéma et cinéma du réel de la HEAD (Haute Ecole d’Art et de Design de Genève).

En 2011, sa fiction Nature Humaine est sélectionnée au Festival de Locarno. Après obtention de son diplôme, elle revient s’installer à La Chaux-de-Fonds et y redécouvre un univers artistique foisonnant qui la remplit d’une énergie nouvelle. 

De 2013 à aujourd’hui, Camille de Pietro se consacre totalement à son art et collabore avec de nombreu·ses·x musicien·ne·s et des personnes venant de milieux différents pour des vidéos promotionnelles ou artistiques. Elle met en images les univers musicaux de nombreux groupes comme Koqa Beatbox, Arthur Henry, Louis Jucker, Giulia Dabalà ou encore Emilie Zoé. À partir de 2017, elle a aussi souvent l’occasion de travailler avec le milieu du théâtre neuchâtelois. 

En 2019, la vidéaste est mandatée pour réaliser un film sur la modiste Dolly Fankhauser. Elle consacre donc un documentaire sur la tenancière d’une boutique de chapeaux, figure emblématique de la Métropole horlogère depuis 62 ans. L’artiste de 28 ans bouillonne de projets personnels aussi décalés qu’engagés. Comme le projet Blue Vulvettes – le sexe féminin existe, lauréat du prix du Jury au festival 2300 Plan 9 et sélectionné au 55ème Journées de Soleure. Camille de Pietro se sert du cinéma pour aborder des sujets vastes, mais qui, à chaque fois, la touchent et l’interpellent. Les rencontres, le monde de l’enfance et le féminisme sont les fils rouges de ses projets.

 

 Filmographie  : 

2011 : Galaxie Gramophone, documentaire, 7’ (sélections : Vision du réel)

2011 : Nature humaine, fiction, 4’ (sélections : Festival de Locarno

2011 / Vision du réel 2011)

2012 : La cuisine des rêves, essai, 10’ (sélections : Kurzfilmtage

Winterthur 2012)

2013 : La Vy au Loup, documentaire, 20’ (sélections : Vision du réel 2014)

2016 : Koqa Beatbox – I’m not, clip musical, 5’

2018 : Arthur Henry – Who Am I, série de clip musicaux

2018 : Giulia Dabalà, Calling Me, clip musical 4’

2018 : Emilie Zoé, Tiger Song (live in the studio 2018), clip musical, 5’

2019 : Blue Vulvettes (le sexe féminin existe), fiction, 10’ (prix du Jury 2019 au festival 2300 Plan 9 et sélection : Journées de Soleure 2020)

2019 : KØDE, Heloise, clip musical, 3′

2020 : Dolly, documentaire, 30’

2020 : Le 24, fiction, fiction co-écrite avec Thierry Romanens, 5’

2020 : Cinq, L’enfance, clip musical, 4′

 

Projets Tell me the Story

Marie Romanens

Costumière et scénariste indépendante franco-suisse, Marie Romanens est une féministe et écologiste engagée, ses visions se traduisent dans sa pratique artistique à travers les projets qu’elle porte dans les domaines des arts-vivants et de l’audiovisuel depuis 2015. Après une formation de couture à l’EAA-ECL et une maturité artistique à l’ERACOM en 2011, elle se dirige d’abord vers le milieu de la mode qu’elle explore dans sa dimension artistique, journalistique et politique, en créant une marque de vêtements recyclés et en écrivant pour différents journaux romands. Parallèlement, elle travaille à la production et à la réalisation de projets pour les médias audiovisuels suisse. C’est notamment par ce biais qu’elle (re)découvre, en 2015, sa passion pour le costume et le théâtre qui l’amènent à collaborer avec diverses compagnies suisse-romandes. En été 2017, portée par une envie de création collective, elle cofonde la Dérivée, lieu éphémère de culture, de cohésion sociale et d’écologie. L’année suivante, elle affine sa plume en écrivant pour les saisons 2 et 3 de la série documentaire « Aujourd’hui » diffusée sur la RTS. En novembre 2020, elle suit une formation continue (CAS) en dramaturgie et performance du texte de l’UNIL et de la Manufacture HES-SO, pour développer sa pratique artistique. Actuellement, elle partage son emploi du temps entre son travail de costumière et celui de scénariste, à travers une série de fiction sur le plaisir et la sexualité pour les adolescent.e.s, une œuvre plus personnelle et engagée, coproduite par la RTS. Finalement, ses engagements sont le moteur de ses projets et l’amènent constamment à se questionner.

Projets Tell me the Story

Camille Tomatala

Camille Tomatala est née à Genève en 1991. Intègre la HEAD en 2011, en section Art Visuels, où elle étudie et pratique la vidéo. En 2012, elle intègre le département cinéma / cinéma du réel en 2012, un autre moyen d’expression lui permettant d’explorer encore les possibilités du langage. En 2014, dans cette obsession de trouver un point de ralliement entre image et texte, part s’installer à Paris pour, entre autres, un long stage aux éditions P.O.L puis y reste quelques années avant de revenir uniquement au cinéma. Elle vit et travaille aujourd’hui à Genève.

Projets Tell me the Story

Xavier Loira

Xavier Loira est né à Genève. Il commence le théâtre au début des années 90 en suivant des cours pour enfants et adolescents. A la fin des années 90, il est engagé par Claude Stratz (Sa majesté des mouches, un ennemi du peuple), puis par Luc Bondy (En attendant Godot) et Patrice Chéreau (Intimacy) qui le font travailler dans leurs productions. Dans la foulée, il interprète Peter Pan à Amstramgram, mis en scène par Jean Liermier en 2000, puis repris en 2005.

Il part à Paris où il travaille avec Philippe Calvario (Cymbeline, Les débutantes) et Karin Serres (Colza) notamment. De retour à Genève où il collabore avec Dominique Catton à Amstramgram (Petit Navire, Alice et autres merveilles) et Anne Bisang à la Comédie de Genève (Roméo et Juliette).

Parallèlement, il crée le personnage de Bambi Cash, DJ et performer. Il passe de la musique et/ ou fait des performances live dans divers espaces d’art ou lieux de fête (Attitudes, Zoo, PTR, L’écurie…). En 2007, il rejoint Berlin afin d’étoffer Bambi Cash. Il y reste deux ans pendant lesquels il compose un album (Boys and Flowers), réalise quelques vidéoclips (Acid Rocking,…) et performe régulièrement (White Trash, Barbie Deinhof…)

En 2009, il rentre à Genève et rencontre Guy Jutard, directeur du Théâtre de Marionnettes de Genève. Il devient son assistant jusqu’à sa retraite en 2015. Il collabore sur plusieurs projets en tant qu’assistant (Les lois du marché, etc…) ou comédien-manipulateur (Le vilain petit mouton, rififi rue Rodo, La promenade du roi). Il met en scène « Loulou » d’après Solotareff, un projet de Laure- Isabelle Blanchet avec Chine Curchod. Je crée également la série radiophonique « Les boules de Berlin, chroniques d’un loser post-moderne » diffusée sur One FM pendant l’émission Electrobazar.

En 2014, il rencontre la metteur en scène Antea Tomicic (Shopping and Fucking).
 
En 2016, il est diplômé en « dramaturgie et performance du texte » par la Manufacture-Université de Lausanne. Début 2017, il monte une exposition personnelle (Here i am and there is my body dancing on glass) à la galerie Ruine à Genève, où il expose des travaux photographiques, une installation sonore avec la collaboration d’Antea Tomicic, et une installation performative avec la collaboration d’Helena Patricio.

2017 marque également sa collaboration avec la compagnie Royal Deluxe (Jean-Luc Courcoult) en tournée avec les Géants à Genève. L’année se termine sur une version d’Hamlet montée par Eric Devanthéry au théâtre Pitoeff.

2018 débute avec une reprise de spectacle jeune public (Le p’tit coin), créé par la compagnie des Grandes Fragiles en 2016, en tournée romande. Puis, il interprète B dans la pièce de Sarah Kane «crave », mise en scène par Antea Tomicic à la Gravière et enfin je reprends un rôle, en anglais, dans une pièce de Victoria Baumgartner, « Will or eight lost years in the life of young shakespeare» en tournée à Sion (CH) et à Stuttgart (DE).

En 2019, il se forme à la gestion de projets culturels avec l’association ARTOS et se lance dans la production de projets personnels. Il commence également une collaboration avec la troupe valaisanne Interface en tant que danseur/comédien.

Projets Tell me the Story

Jérémie Cuvillier

Jérémie Cuvillier est réalisateur pour la télévision. Il partage son activité entre captations de spectacles et documentaires de création.

Depuis 2008 il réalise des portraits d’artistes et des reportages autour des créations au sein des grands festivals tels que le Verbier Festival, le festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence ou encore le festival d’Avignon. Il écrit et réalise les films de la collection Pass-Pass Théâtre pour Arte destinée au jeune public. Son parcours dans le théâtre le mène à rencontrer de nombreux metteurs en scène et à réaliser plusieurs films à leurs côtés. Avec notamment A théâtre ouvert, diffusé sur Arte à l’occasion du centenaire de Jean Vilar, ou encore Durassong, une aventure de théâtre sur les traces de Marguerite Duras en Inde. En 2016, il passe trois mois auprès du metteur en scène allemand Thomas Ostermeier sur la création de La Mouette à Vidy-Lausanne, et réalise un film pour Arte autour de ce travail. Il poursuit son expérience en alternant documentaires et captations de spectacles. Régulièrement convié à travailler au Teatro Real de Madrid, c’est là qu’il filme en 2017, le très remarqué Billy Budd mis en scène par Deborah Warner (nombreux prix dont le diapason d’or 2018 du meilleur DVD BBC 2018). Puis un musical de Kurt Weill, Street Scene (nominé à l’International Opera Awards 2020 dans la catégorie meilleure réalisation). Cette même année, il rencontre Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre dans le cadre de leur création Hospitalités, pour laquelle il réalise les vidéos du spectacle. En 2019, il les retrouve à Vidy-Lausanne pour la réalisation du spectacle Le concours européen de la chanson philosophique.

Dans ses films documentaires tout comme dans les spectacles qu’il est amené à filmer s’expriment les questions que l’homme se pose sur lui-même. Sur sa manière de se définir dans le monde et dans sa propre histoire.

Alexandre Schild

Né en 1999 à Genève, Alexandre Schild est un réalisateur autodidacte. Il réalise son premier court métrage, Granuleuse rêverie, durant l’été 2017. Il tourne ensuite son deuxième court métrage, Idylle Martyre (2019), qui est sélectionné dans plusieurs festivals et remporte également le deuxième prix au festival de Schaffhouse. Entre 2019 et 2021 il réalise des clips vidéos pour les Rebels of Tijuana, Kacimi, Baron.e ou encore Lukas Ionesco. L E T T R E S EN TON NOM est son nouveau court métrage, son premier film produit. 

Projets Tell me the Story

Loïc Hobi

Réalisateur

Loïc Hobi est un cinéaste franco-suisse né en 1997. A 20 ans, il intègre l’École de la cité de Luc Besson où il étudie la réalisation. Il en a été diplômé en 2019 avec son film L’HOMME JETÉE. Sa filmographie inclut des œuvres plus expérimentales comme FACE À FACE DANS LA NUIT (2019) et LES NOUVEAUX DIEUX (2020). Après 3 ans de travail, il présente son nouveau film de fiction, THE LIFE UNDERGROUND (2021).

2018 Hell Broke Luz, fiction, court métrage
2019 Face à face dans la nuit, doc. exp. , court métrage
2019 L’homme jetée, fiction, court métrage
2020 Alien Sexting, fiction, court métrage
2020 Les nouveaux Dieux, doc. exp, court métrage
2021 The Life Underground, fiction, court métrage

Zelda Chauvet

A 40 ans, Zelda Chauvet est journaliste, productrice et auteure. Après l’obtention de son master en relations internationales, elle se consacre aux relations institutionnelles européennes en Suisse puis en France.

De retour à Genève, elle monte sa société de traduction et d’interprétation, et poursuit dans ce cadre un premier travail d’écriture. C’est la radio qui d’abord l’appelle au journalisme. Elle fait ses armes à One FM avant de rejoindre La Télé en qualité de Responsable de la culture puis Léman Bleu, où elle produit et présente le Journal de la Culture. Désirant  compléter ses connaissances, elle obtient un CAS en Dramaturgie et performance du texte auprès de l’UNIL en 2017. Cette année correspond également à son retour à la radio, comme chroniqueuse à la RTS tout d’abord, puis sur Radio Lac.

En 2018, le temps d’une saison, elle présente et produit un grand entretien quotidien sur Radio Lac, En toute vérité, tout en finalisant son diplôme en journalisme auprès du CFJM. Au printemps 2019, elle rejoint la société de production indépendante Nous production dans le but de suivre des projets télévision et cinéma portant sur des questions de développement durable. Elle collabore également depuis 10 ans avec le Magazine 360 pour lequel elle rédige régulièrement des articles.

Proche des milieux culturels romands, elle développe de nombreux projets rédactionnels et audiovisuels en parallèle de ses activités. Ainsi, collabore-t-elle régulièrement comme cheffe de projet et médiatrice avec, notamment, le Département de la culture et du sport de la Ville de Genève, le Grand Théâtre de Genève, le Geneva International Film Festival ou encore le Salon du livre.

C’est son expertise journalistique et sa connaissance du milieu culturel romand qu’elle met au service de Tell me the Story dans le développement et la production de formats originaux audio et vidéo.

Vous avez une histoire ou un projet à nous partager ?

Nous sommes à votre écoute, et nous travaillons ensemble à les réaliser