Tell me the Story est
une agence de conseil et de production

… de contenu narratif digital, audio, visuel et immersif pour nouveaux médias. 

Elle accompagne aussi bien les talents émergents et confirmés que les institutions culturelles ou encore les entreprises dans la valorisation de leurs projets créatifs par du conseil, de la mise en production et de la stratégie de diffusion, afin de raconter au mieux leur histoire.

Cet engagement repose sur l’envie d’une équipe créative et dynamique de travailler ensemble à générer du contenu et du sens, grâce à un storytelling personnalisé en adéquation avec un support et un public cible. Chez Tell me the Story, c’est l’histoire qui choisit son support et son public pour mieux servir et révéler les valeurs incarnées par celles et ceux qui imaginent le projet et la portée universelle de leur propos.

L’ère du digital étant avant tout l’ère de la connexion et de la mise en réseau, Tell me the Story revêt un rôle d’agent-producteur. Elle fédère, d’une part, autour de chaque projet l’équipe artistique et technique nécessaire à sa réalisation et/ou sa diffusion, et permet, d’autre part, aux institutions culturelles ou entreprises de se réapproprier une communication plus directe. Un lien nouveau s’établit ainsi avec des créateurs, afin d’ouvrir une nouvelle voie d’investissement et d’accès à la culture.

Cette démarche s’inscrit également auprès du public par une communication et une sensibilisation tout au long du processus de création des projets. Il peut se joindre à la production des contenus auxquels il aspire. Les projets font appel à sa contribution par crowdfunding et à une communication adaptée sur les réseaux sociaux. C’est une invitation à faire de la culture et de l’art une expérience ouverte à toutes et à tous. 

Podcasts, séries, formats courts, XR, pour de la fiction ou du documentaire, Tell me the Story vous conseille et produit le meilleur format pour révéler une histoire, la vôtre.

Une équipe attentive à votre histoire et à l’évolution des nouveaux médias

  • Zelda Chauvet
  • Hélène Faget

Des collaborateurs talentueux et d’horizons différents

  • Nicolas D. Chauvet
  • David Brun-Lambert
  • Mélanie Chappuis
  • Jérémie Cuvillier
  • Loïc Hobi
  • Xavier Loira
  • Alexandre Schild
  • JD Schneider
  • Camille Tomatala

Partenaires

Tell me the Story remercie ses partenaires créatifs, institutionnels et financiers dans le développement de ses projets de production et de conseils audiovisuels.

Projets réalisés avec le soutien de

En collaboration avec

Contributeurs

Camille Tomatala

Camille Tomatala est née à Genève en 1991. Intègre la HEAD en 2011, en section Art Visuels, où elle étudie et pratique la vidéo. En 2012, elle intègre le département cinéma / cinéma du réel en 2012, un autre moyen d’expression lui permettant d’explorer encore les possibilités du langage. En 2014, dans cette obsession de trouver un point de ralliement entre image et texte, part s’installer à Paris pour, entre autres, un long stage aux éditions P.O.L puis y reste quelques années avant de revenir uniquement au cinéma. Elle vit et travaille aujourd’hui à Genève.

Projets Tell me the Story

Xavier Loira

Xavier Loira est né à Genève. Il commence le théâtre au début des années 90 en suivant des cours pour enfants et adolescents. A la fin des années 90, il est engagé par Claude Stratz (Sa majesté des mouches, un ennemi du peuple), puis par Luc Bondy (En attendant Godot) et Patrice Chéreau (Intimacy) qui le font travailler dans leurs productions. Dans la foulée, il interprète Peter Pan à Amstramgram, mis en scène par Jean Liermier en 2000, puis repris en 2005.

Il part à Paris où il travaille avec Philippe Calvario (Cymbeline, Les débutantes) et Karin Serres (Colza) notamment. De retour à Genève où il collabore avec Dominique Catton à Amstramgram (Petit Navire, Alice et autres merveilles) et Anne Bisang à la Comédie de Genève (Roméo et Juliette).

Parallèlement, il crée le personnage de Bambi Cash, DJ et performer. Il passe de la musique et/ ou fait des performances live dans divers espaces d’art ou lieux de fête (Attitudes, Zoo, PTR, L’écurie…). En 2007, il rejoint Berlin afin d’étoffer Bambi Cash. Il y reste deux ans pendant lesquels il compose un album (Boys and Flowers), réalise quelques vidéoclips (Acid Rocking,…) et performe régulièrement (White Trash, Barbie Deinhof…)

En 2009, il rentre à Genève et rencontre Guy Jutard, directeur du Théâtre de Marionnettes de Genève. Il devient son assistant jusqu’à sa retraite en 2015. Il collabore sur plusieurs projets en tant qu’assistant (Les lois du marché, etc…) ou comédien-manipulateur (Le vilain petit mouton, rififi rue Rodo, La promenade du roi). Il met en scène « Loulou » d’après Solotareff, un projet de Laure- Isabelle Blanchet avec Chine Curchod. Je crée également la série radiophonique « Les boules de Berlin, chroniques d’un loser post-moderne » diffusée sur One FM pendant l’émission Electrobazar.

En 2014, il rencontre la metteur en scène Antea Tomicic (Shopping and Fucking).
 
En 2016, il est diplômé en « dramaturgie et performance du texte » par la Manufacture-Université de Lausanne. Début 2017, il monte une exposition personnelle (Here i am and there is my body dancing on glass) à la galerie Ruine à Genève, où il expose des travaux photographiques, une installation sonore avec la collaboration d’Antea Tomicic, et une installation performative avec la collaboration d’Helena Patricio.

2017 marque également sa collaboration avec la compagnie Royal Deluxe (Jean-Luc Courcoult) en tournée avec les Géants à Genève. L’année se termine sur une version d’Hamlet montée par Eric Devanthéry au théâtre Pitoeff.

2018 débute avec une reprise de spectacle jeune public (Le p’tit coin), créé par la compagnie des Grandes Fragiles en 2016, en tournée romande. Puis, il interprète B dans la pièce de Sarah Kane «crave », mise en scène par Antea Tomicic à la Gravière et enfin je reprends un rôle, en anglais, dans une pièce de Victoria Baumgartner, « Will or eight lost years in the life of young shakespeare» en tournée à Sion (CH) et à Stuttgart (DE).

En 2019, il se forme à la gestion de projets culturels avec l’association ARTOS et se lance dans la production de projets personnels. Il commence également une collaboration avec la troupe valaisanne Interface en tant que danseur/comédien.

Projets Tell me the Story

Jérémie Cuvillier

Jérémie Cuvillier est réalisateur pour la télévision. Il partage son activité entre captations de spectacles et documentaires de création.

Depuis 2008 il réalise des portraits d’artistes et des reportages autour des créations au sein des grands festivals tels que le Verbier Festival, le festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence ou encore le festival d’Avignon. Il écrit et réalise les films de la collection Pass-Pass Théâtre pour Arte destinée au jeune public. Son parcours dans le théâtre le mène à rencontrer de nombreux metteurs en scène et à réaliser plusieurs films à leurs côtés. Avec notamment A théâtre ouvert, diffusé sur Arte à l’occasion du centenaire de Jean Vilar, ou encore Durassong, une aventure de théâtre sur les traces de Marguerite Duras en Inde. En 2016, il passe trois mois auprès du metteur en scène allemand Thomas Ostermeier sur la création de La Mouette à Vidy-Lausanne, et réalise un film pour Arte autour de ce travail. Il poursuit son expérience en alternant documentaires et captations de spectacles. Régulièrement convié à travailler au Teatro Real de Madrid, c’est là qu’il filme en 2017, le très remarqué Billy Budd mis en scène par Deborah Warner (nombreux prix dont le diapason d’or 2018 du meilleur DVD BBC 2018). Puis un musical de Kurt Weill, Street Scene (nominé à l’International Opera Awards 2020 dans la catégorie meilleure réalisation). Cette même année, il rencontre Massimo Furlan et Claire de Ribaupierre dans le cadre de leur création Hospitalités, pour laquelle il réalise les vidéos du spectacle. En 2019, il les retrouve à Vidy-Lausanne pour la réalisation du spectacle Le concours européen de la chanson philosophique.

Dans ses films documentaires tout comme dans les spectacles qu’il est amené à filmer s’expriment les questions que l’homme se pose sur lui-même. Sur sa manière de se définir dans le monde et dans sa propre histoire.

Alexandre Schild

Alexandre Schild réalise son premier court métrage, Granuleuse Rêverie, durant l’été 2017. Ensuite, début 2018, il réalise un clip vidéo pour le groupe musical, Le Roi Angus, et obtient en parallèle sa maturité au Collège de Candolle au mois de juin de la même année. Il tourne Idylle Martyre l’été de cette année et le finalise au mois de novembre. Son deuxième court métrage est retenu dans le Booklet Shorts 2019 de Swiss FILMS. Idylle Martyre est actuellement en cours de distribution pour les festivals. En 2019, il réalise plusieurs clips pour le groupe genevois The Rebels of Tijuana, Kacimi et Lukas Ionesco. Il prépare actuellement le tournage de son prochain court métrage, Lettres en ton nom.

Projets Tell me the Story

Loïc Hobi

Réalisateur

Loïc Hobi est un réalisateur franco-suisse né en 1997. Il grandit en Suisse, à Neuchâtel où il développe très jeune un goût pour le cinéma. C’est grâce à l’accès à la culture que sa ville lui a offert qu’il a pu approfondir ses connaissances cinématographiques, notamment au travers de la lanterne magique, de la médiathèque de son lycée mais plus spécialement en se rendant au NIFFF, où il a eu l’occasion de rencontrer des films et des cinéastes du monde entier dans sa ville natale. Avec l’envie d’apprendre sur le terrain, il se rend sur des tournages dès que possible et commence à faire du montage parallèlement à ses études. Lauréat d’une maturité gymnasiale en arts visuels au Lycée Jean Piaget, il a eu l’occasion d’y réaliser son premier court métrage à 17 ans. Dès l’adolescence, il développe une filmographie faite de remises en questions sur l’identité et d’expérimentations.

En 2017, il intègre l’École de la Cité de Luc Besson, et s’installe à Paris. Étudiant de la promotion de Jan Kounen, il trouve dans cette école un terrain de jeu idéal : ses expériences de stages sur des longs métrages et ses propres tournages ont ancré en lui une rigueur qui le suit dans tous ses projets. Il en ressort avec plusieurs courts métrages qui l’ont amené dans de multiples festivals dans le monde.

La création étant nécessaire à ses yeux, il développe plusieurs projets en parallèle de son cursus. Il signe Face à Face Dans La Nuit, début 2019, un documentaire expérimental sur les rencontres nocturnes des sites de Cam2Cam.  En mai 2019, il tourne son film de diplôme : L’Homme Jetée. Déjà sélectionné dans plusieurs festivals comme à Busan, au Mecal de Barcelone, ou à Winterthur. Pour ce film de diplôme, il est parrainé par Yann Gonzalez, avec qui il développe un nouveau projet de court métrage intitulé Alexx196 et la plage de sable rose. Au même moment, avec Tell me the Story, il développe The Life Underground un court métrage qu’il tournera en aout 2020. Il a l’intention de développer ses prochains projets tout en maintenant un lien avec sa famille de cinéma binationale afin de pouvoir bénéficier de coproductions entre la Suisse et la France.

JD Schneider

Diplômé de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Genève (section cinéma), Jean-Daniel Schneider est auteur, réalisateur et monteur. Il a collaboré à de nombreux projets de films et séries télévisées et ses courts métrages ont été sélectionnés dans plusieurs festivals à travers le monde (Cannes, Locarno). En parallèle du développement de « Prima Materia Frankenstein VR », il a également co-réalisé « Le 5e Cavalier » une série numérique RTS (également distribuée en tant que long-métrage unitaire).  En collaboration avec Titan films et RTS, il développe aujourd’hui une série télévisée (6×52’) qui reprend également le concept de la créature de Frankenstein.

Projets Tell me the Story

Hélène Faget

A 40 ans, Hélène Faget est une productrice dans l’âme, elle accompagne des projets artistiques depuis plus de 18 ans.

Titulaire d’un double master en droit et développement culturel de la ville des universités de Toulouse et La Rochelle (France), Hélène fait ses débuts dans la production de spectacles vivants auprès du Centre National des Arts de la rue à Marseille, Lille 2004 Capitale Européenne de la Culture ou encore l’Athénée Théâtre Louis Jouvet à Paris.

Pendant plus de huit ans, elle fait ses armes dans la production audiovisuelle au sein du groupe Point Prod à Genève (Suisse) aux postes de chargée de production fiction et documentaire, et de productrice exécutive sur des projets de séries TV, des unitaires en coproduction avec la France, la Belgique ou encore le Canada. Elle travaille en collaboration avec les chaînes de télévision telles que la RTS – Radio Télévision Suisse, ARTE, France Télévisions et la RTBF, et développe ainsi un réseau francophone européen et international.

Passionnée par la narration sous toutes ses formes et par la créativité qu’offrent les nouveaux supports digitaux, Hélène accompagne, au sein de Tell me the Story, auteurs, réalisateurs et responsables de communication au développement et à la production d’écritures audiovisuelles, digitales, interactives ou immersives, en travaillant un éditorial et une production en adéquation avec son support et son public.

Projets Tell me the Story

David Brun-Lambert

A 48 ans, David est journaliste, producteur radio, auteur et scénariste. Il vit à Genève.

Producteur radio, il a piloté plusieurs programmes culturels pour Radio Nova, Paris (1996–1999) avant de rejoindre Couleur 3 (RTS), puis France Culture au sein de l’émission «Sur les Docks», enfin La Première et Espace 2 (RTS) pour qui il a animé et réalisé de nombreuses émissions («Radio Paradiso», «Cargo Culte», etc.) ou séries thématiques («Teen Spirit», etc.). En décembre 2019, il signait sur Couleur 3 la série «O.D.D» consacrée à la transition énergétique et à l’économie durable en Suisse romande.

Journaliste, il a été rédacteur en chef du hors-série du magazine Les Inrockuptibles (2010–2011). Après avoir collaboré avec plusieurs titres de presse romands (L’Hebdo, Le Courrier, Tribune de Genève, etc.), il est depuis 2017 collaborateur attaché à la rédaction culturelle du quotidien Le Temps.

Écrivain, il est l’auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels Électrochoc avec Laurent Garnier (Flammarion, 2003), la biographie Nina Simone, une vie (Flammarion, 2005), Unforgotten New York (Prestel UK, 2015) ou Pop City (Chêne-Hachette, 2017). A l’automne 2020, il publiera l’essai iDancefloor aux éditions du Seuil. Scénariste, il a notamment signé les documentaires Légendes des musiques noires (France Ô, 2012) ou Festivals: Nouvel Eldorado (RTS, 2016). En 2017, il créait la web-série Culte, lecteurs sous influences pour Arte.tv.

Projets Tell me the Story

Mélanie Chappuis

Mélanie Chappuis est auteure, écrivaine et journaliste. Elle est actuellement chroniqueuse à l’émission Question Q de la Radio suisse romande et collabore dans différents journaux (le magazine Les Voiles, le magazine Green de l’Illustré, la revue littéraire La cinquième saison).

Elle est l’auteure de six romans, deux recueils de nouvelles et deux recueils de chroniques. En 2012, elle reçoit le prix de la relève du canton de Vaud. En 2018, son livre Ô vous, sœurs humaines, aux éditions Slatkine, est finaliste du prix franco-suisse Lettres-frontières. En 2019, La Pythie, (éd. Slatkine) est en lice pour le Prix des lecteurs de la ville de Lausanne.

Son nouveau recueil, ExilS et Femmes amoureuses, monologues pour le théâtre, est sorti en mars 2020 aux éditions BSN, alors que les textes sont actuellement joués dans les théâtres de Suisse romande. En septembre 2020, elle sort Après la vague, toujours aux éditions BSN. Cette création ouvrira la saison au théâtre 20–21, dans une mise en scène d’Anne Vouilloz.

En juin 2020, elle sera coprésidente de la première édition du festival LAC, Livre à Collonge-Bellerive, avec Pierre Assouline.

Dans son rôle de lectrice et de performeuse, Mélanie Chappuis s’est notamment produite sur scène avec le danseur chorégraphe Foofwa d’Imobilité, avec la soprano Doris Sergy, et avec le chanteur- compositeur Jérémie Kisling, pour leur création Exils, en tournée en ce moment.

Projets Tell me the Story

Nicolas D. Chauvet

De vocation internationale, mais aussi centré sur l’humain, Nicolas est un photographe de portraits et de documentaires. Adolescent, il a été très vite attiré par la photographie qu’il a apprise en autodidacte. Il s’est ensuite intéressé aux sciences humaines en étudiant la psychologie. Cela le mènera à devenir coach professionnel au service de ses clients en se penchant sur leurs parcours de vie. Aujourd’hui photographe, il se considère comme un chercheur de vérité par l’image et cela est devenu pour lui une véritable vocation.

Le style de Nicolas est immédiatement reconnaissable: derrière une apparente simplicité, il se dégage de ses personnages une force brute. Les arrière-plans de ses images semblent, pour leur part, s’estomper délicatement.

Artiste et contemplatif, Nicolas D. Chauvet se laisse mener au gré de ses perceptions et de son intuition. Dans la rue, il se laisse guider par son inspiration. Il perçoit brièvement ce qui émane des gens et saisit cette émotion.

Ses photographies sont à découvrir ici.

Projets Tell me the Story

Zelda Chauvet

A 40 ans, Zelda Chauvet est journaliste, productrice et auteure. Après l’obtention de son master en relations internationales, elle se consacre aux relations institutionnelles européennes en Suisse puis en France.

De retour à Genève, elle monte sa société de traduction et d’interprétation, et poursuit dans ce cadre un premier travail d’écriture. C’est la radio qui d’abord l’appelle au journalisme. Elle fait ses armes à One FM avant de rejoindre La Télé en qualité de Responsable de la culture puis Léman Bleu, où elle produit et présente le Journal de la Culture. Désirant  compléter ses connaissances, elle obtient un CAS en Dramaturgie et performance du texte auprès de l’UNIL en 2017. Cette année correspond également à son retour à la radio, comme chroniqueuse à la RTS tout d’abord, puis sur Radio Lac.

En 2018, le temps d’une saison, elle présente et produit un grand entretien quotidien sur Radio Lac, En toute vérité, tout en finalisant son diplôme en journalisme auprès du CFJM. Au printemps 2019, elle rejoint la société de production indépendante Nous production dans le but de suivre des projets télévision et cinéma portant sur des questions de développement durable. Elle collabore également depuis 10 ans avec le Magazine 360 pour lequel elle rédige régulièrement des articles.

Proche des milieux culturels romands, elle développe de nombreux projets rédactionnels et audiovisuels en parallèle de ses activités. Ainsi, collabore-t-elle régulièrement comme cheffe de projet et médiatrice avec, notamment, le Département de la culture et du sport de la Ville de Genève, le Grand Théâtre de Genève, le Geneva International Film Festival ou encore le Salon du livre.

C’est son expertise journalistique et sa connaissance du milieu culturel romand qu’elle met au service de Tell me the Story dans le développement et la production de formats originaux audio et vidéo.

Vous avez une histoire à partager avec nous ?

Nous sommes à votre écoute, réfléchissons ensemble à vos projets.